*** Distributeur officiel du masque OCOV par Michelin***

Une très probable seconde vague


"Toutes les conditions sont réunies pour une deuxièmes vague épidémique de Covid-19 " prédit le biomathématicien Lionel Roques. Les travaux démontrent que les mesures de confinement , si elles ont efficacement permis de diviser par sept le nombre de personnes infectées, n'empêcheront pas un potentiel retour de bâton.

Si le R 0 remontait pour atteindre seulement la moitié de sa valeur initiale, le seconde vague de Covid-19 égalerait la première.

Similaire mais pas identique, cependant. Car là où l'épidémie avait démarré avec quelques cas de Covid-19 fin 2019 et tout début 2020, le confinement se terminait avec 160.000 malades en France, d'après les calculs de l'équipe BioSP.

"Avec la perte de 5% par jour, nous devrions aujourd'hui être à environ 45.000 cas", estime Lionel Roques. Or, l'équipe a estimé que seuls 3,7% des Français avaient été touchés début mai par le Covid-19, et donc potentiellement immunisés. Beaucoup de malades, et une grande majorité de personnes sensibles à l'infection : "Toutes les conditions sont réunies, une seconde vague est très probable", estime le biomathématicien.

Son ampleur reste cependant à voir. "Dans le pire des cas", cette reprise de l'épidémie avec un R revenu à 3 démarrerait avec environ 160.000 individus infectieux "et environ 64 millions d'individus sensibles", évalue l'équipe dans la publication. Cela conduirait à une seconde vague de Covid-19 de bien plus grande ampleur que la première.

Science et avenir du 05.06.2020